Mali: un ex-haut responsable sécuritaire arrêté, accusé de tentative de putsch

Par AFP

AFRICA RADIO

La justice malienne a fait arrêter un ancien haut responsable de la sécurité d'Etat et ancien putschiste, le colonel-major Kassoum Goïta, ainsi que plusieurs autres hommes soupçonnés de tentative de coup d'Etat, a-t-on appris vendredi de sources judiciaires.

Le procureur d'un tribunal de Bamako a annoncé dans un communiqué l'ouverture d'une enquête à l'encontre du colonel-major Kassoum Goïta "pour des faits d'association de malfaiteurs et de tentative d'attentat et de complot contre le gouvernement". Cinq autres hommes, dont un adjudant-chef et un commissaire de police, un ancien secrétaire général de la présidence, Kalilou Doumbia, sont également visés par les investigations, selon le communiqué. Le communiqué ne dit pas où ils se trouvent. Mais un magistrat proche du dossier a indiqué sous le couvert de l'anonymat à l'AFP qu'ils avaient été arrêtés sous le soupçon de tentative de coup d'Etat. Le colonel-major Kassoum Goïta faisait partie du groupe d'officiers qui ont renversé le président civil Ibrahim Boubacar Keïta le 18 août 2020, parmi lesquels son homonyme, le colonel Assimi Goïta, est aujourd'hui l'homme fort du pouvoir. Le colonel-major Kassoum Goïta avait pris la tête de la direction de la sécurité d'Etat, poste hautement sensible dans un contexte sécuritaire dégradé, sous le président Bah Ndaw, installé par la junte après le putsch pour une période de transition censée précéder le retour des civils au pouvoir. M. Doumbia a occupé les fonctions de secrétaire général de la présidence sous M. Ndaw, démis après un second putsch mené en mai par le colonel Assimi Goïta pour évincer le président et le Premier ministre de transition. Le colonel Assimi Goïta s'est depuis fait investir président de transition.