MASA 2022 : Trois Institutions africaines développent un projet de marché commun de la culture

MASA 2022 : Trois Institutions africaines développent un projet de marché commun de la culture

7 mars 2022 à 10h50 par Kady Konaté

A l’issue de la 12ème édition du Marché des Arts du spectacle d’Abidjan, des rencontres professionnelles se tiennent entre les acteurs de l’industrie culturelle africaine. Dimanche, les institutions sous-régionales UEMOA, CEDEAO et l’Union Africaine ont déroulé leurs programmes dédiés à la culture.

En plus d’être une lucarne de découverte des cultures mondiales, le MASA a aussi le pari de développer le business de l’industrie culturelle à travers des rencontres B2B. « Quelle stratégie d'accompagnement et de développement du secteur culturel ?», c’est le thème de l’assise qui a rassemblé des responsables culturels de l’UEMOA (Union économique monétaire ouest-africain), de la CEDEAO (Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest) et de l’UA (Union africaine).

A l’occasion, Mme Angela Martins, cheffe de la division culture représentant l’Union Africaine a présenté les programmes de l’institution pour le développement de la culture sur le continent. Parmi les dispositifs révélés, le projet en cours de création d’un musée africain a retenu l’attention. Il s’agit « d’harmoniser et d’organiser les acquis culturels » des différents peuples des Etats membres de l’Union Africaine. Un ‘Congrès panafricain de la culture’ créé par l’organisation œuvre également à la « viabilité et l'adaptabilité du contexte culturel sur l'espace africain.

M. Donikpo Koné, responsable des affaires culturelles de l’UEMOA a pour sa part présenté une « politique commune de développement de la culture », mettant l’accent sur l’intégration du numérique dans la réglementation du secteur. Parce que « notre travail dans le domaine culturel consiste en la réglementation et la régulation », a-t-il résumé. Les trois intervenants ont assuré qu’une collaboration a lieu entre leurs trois institutions sous-régionales et africaine. « Nous travaillons sur le même territoire. « Sans collaboration, on ferait les mêmes choses sans grand résultat », a reconnu M. Emile Zida de la CEDEAO.

 

Interrogé sur la question du marché commun de la culture, le représentant de la CEDEAO répond. Ecoutons.

 

MASA 2022 : Trois Institutions africaines développent un projet de marché commun de la culture