Massacre d'algériens le 17 octobre 1961 à Paris : Macron avance t-il à reculons ?

Le grand rdv
Décryptage:

Dr Aly TOUNKARA, directeur du Centre des Études Sécuritaires et Stratégiques au Sahel, auteur de “MALI. ANALYSE SOCIO HISTORIQUE DES CONFLITS (NORD ET CENTRE) à Bamako au Mali .

Il  analyse les suites de la visite dimanche à Bamako  du  Président en exercice de la CEDEAO.

 

GRDV

Massacre d'algériens le 17 octobre 1961 à Paris. Macron avance t-il à reculons ? 

 
« Crimes inexcusables », ces mots ont été employés par l’Élysée dans un communiqué publié  pour les   60 ans du massacre des Algériens le 17 octobre 1961 à Paris.

 Pour la première fois le préfet de police de Paris a déposé une gerbe de fleurs à la mémoire des morts.

«  Les crimes commis cette nuit-là sous l'autorité de Maurice Papon sont inexcusables pour la République » a pour sa part souligné un communiqué de l’Élysée qui a également dénoncé une répression – « brutale, violente, sanglante » sur les manifestants.

Fait inédit, le président français s’est aussi rendu sur les lieux du massacre .

Comment analyser ces gestes des autorités françaises ? vont ils contribuer à apaiser les rancœurs accumulées depuis six décennies ?

A six mois de la présidentielle Emmanuel Macron pouvait t-il faire mieux ? 

 
 
Invités:

Mohamed KAKI Président fondateur de l'Association les Oranges

Kader Abderrahim, spécialiste du Maghreb, directeur de recherches à l’Institut prospective et sécurité en Europe (IPSE), maître de conférences à l'Institut d'études politiques

Gilles Manceron, historien français spécialiste du colonialisme français

Le Grand RDV