Mozambique: enquête après une vidéo montrant des soldats brûler des cadavres

AFRICA RADIO

10 janvier 2023 à 13h21 par AFP

Les forces régionales au Mozambique luttant contre les violences jihadistes ont ouvert une enquête après une vidéo sur les réseaux sociaux montrant des soldats jeter des cadavres sur un tas de décombres en feu, a indiqué mardi l'armée sud-africaine (SANDF).

Le commandement "mène une enquête sur l'implication de ses membres dans cet acte méprisable", a déclaré dans un communiqué la SANDF qui a envoyé des troupes au Mozambique. "Les coupables seront traduits en justice". Les images largement partagées montrent des soldats jetant des cadavres dans un feu où au moins un autre corps est déjà en train de brûler. L'un d'entre eux verse un liquide sur la dépouille tandis que d'autres, dont un portant le signe de l'armée sud-africaine, regardent et filment la scène avec des téléphones portables. L'incident aurait eu lieu au cours du mois de novembre 2022, selon la SANDF. Le premier parti d'opposition en Afrique du Sud (DA) a qualifié dans un communiqué ces actes de "honte" pour le pays, rappelant l'existence de règles internationales pour le traitement des morts "même en zone de conflit". La province du Cabo Delgado (nord-est) est en proie depuis 2017 à des violences jihadistes qui ont déjà fait près de 4.500 morts, dont près de 2.000 civils, selon l'ONG Acled qui collecte des données dans les zones de conflit. Les violences ont aussi provoqué la fuite d'un million de personnes, selon l'ONU. Plus de 3.000 soldats africains ont été déployés en 2021, dans la région pauvre et à majorité musulmane à la frontière avec la Tanzanie, en soutien à l'armée mozambicaine. Les violences ont baissé d'intensité mais des attaques sporadiques se poursuivent.