18 septembre 2010 à 17h55 par La rédaction

Si le Ghana nourrit les rêves de l'Afrique grâce à sa qualification pour les quarts de finale, l'échec au premier tour des cinq autres sélections du continent a interpellé Abdeslam Ouaddou. L'international marocain tente d'en déchiffrer les causes.

L'AFRIQUE DU SUD AVAIT LE TEMPS. �?? En échouant au pied des huitièmes de finale à cause d'une différence de buts négative par rapport à celle du Mexique, l'Afrique du sud  restera figée dans l'histoire comme étant le premier pays organisateur à avoir été éliminé au premier tour. Et pour Abdeslam Ouaddou, la déception l'emporte sur la consolation d'avoir récolté, dont trois face à une équipe de France lestée de sa médiocrité et de ses problèmes internes.

 

Lire la suite