12 avril 2011 à 11h29 par La rédaction

Cette année, l'AUF (Agence Universitaire de la Francophonie) célèbre ses 50 ans. Depuis un demi-siècle, l'agence s'est fixé pour objectif de développer les échanges entres les communautés universitaires francophones. Pour fêter ce cap important, l'association nous a ouvert ses portes jeudi dernier lors d'un déjeuner au siège de l'AUF, et ce sont les étudiants qui en parlent le mieux.Elle a 30 ans, mais elle ne les fait pas . Christiane Essoh , vient de Côte d'Ivoire et elle ne boude pas son plaisir d'être ici à Paris. La jeune femme qui étudiait la biologie en Côte d'Ivoire a bénéficié d'une bourse de l'AUF (Agence Universitaire de la Francophonie) lui permettant de venir étudier sa spécialité en France à l'université Paris 11.Quand on l'interroge sur le sujet, Christiane nous raconte ce qui l'a poussée à postuler une Bourse de l' AUF : « La Côte d'Ivoire est un pays en développement. On a d'éminents chercheurs mais le problème c'est l'infrastructure. Il y a un réel manque de matériel qui a d'ailleurs poussé certains étudiants à partir. »L'aide de l'AUF a permis à la jeune étudiante de venir vivre et étudier en France sans alourdir le budget de ses parents qui jusque là subvenaient à ses besoins. Mais aussi chose rare , de pouvoir retourner chez elle de temps en temps. « J'ai appris énormément, j'ai acquis de l'expérience surtout dans le domaine de la recherche et l'identification des bactéries pathogènes. Mon objectif a long terme est de rentrer chez moi, pour rendre tout ce que j'ai appris »Cette année l'AUF a attribué plus de 2 000 bourses a des étudiants de niveaux doctoral. Plusieurs types de bourses existent. Il y a des bourses pour les étudiants, pour les enseignants chercheurs et pour effectuer des stages.Pour postuler, il faut être régulièrement inscrit dans un établissement supérieur membre de l'AUF et déposer un dossier de candidature.Depuis 50 ans, l'AUF a aidé des milliers d' étudiants et chercheurs.Wendy Bracat