3 août 2011 à 7h06 par La rédaction

Une stratégie républicaine serait-elle mise en �?uvre pour éviter la réélection de Barack Obama?Qui aurait cru que les Etats-Unis, première puissance économique mondiale, devant la Chine et l'Union Européenne, seraient menacés!!En 2009, les Etats-Unis avaient un PIB de 14 226 milliard de dollars soit 1/5e du PIB mondiale. Le dollar, pourtant référence mondiale, pourrait être moteur de déficit causé par la consommation en masse. Cela influence les dettes envers les pays étrangers.En effet, en 2011, l'endettement gouvernemental américain est en hausse : la dette publique dépasse 14 000 milliards de dollars soit plus de 95% du PIB.Cette crise ne serait pas seulement due à l'ampleur de la crise économique qui a fait rage en 2010 mais par les sommes gigantesques utilisées pour les guerres comme l'Iraq (3 000 milliards de dollars) et l'Afghanistan (1 000 milliards de dollars).C'est une passe difficile pour les Etats Unis : les retraites risquent de ne pas être versées, les programmes sociaux d'être bloqués, les impôts d'augmenter et surtout le chômage d'exploser. La Chine, 1er créancier des Etats Unis, s'inquièteL'économiste de «la Deutsche Bank», Mr Riccadonna parle de «chicken and egg situation» (il est impossible de déterminer réellement la cause de cet endettement).Un accord entre le sénat américain et Barack Obama est urgent, et une négociation serait en cours afin de relever le plafond de la dette d'après Mitch Mcconnel, chef de la majorité républicaine. Harry Reid, chef de la majorité démocrate du sénat américain annonce une avancée dans la négociation : en effet, le v�?u que le plafond de la dette actuellement de 14 294 milliards augmente de 2 800 milliards aurait été exprimé. Cependant, il est aussi dit qu'un « bras de fer» se tenait entre les deux parties politiques : les démocrates voudraient du temps supplémentaire soit une mesure jusqu'en 2013, les républicains, quant à eux, voudraient que cela se passe en deux étapes : d'abord un relèvement le 2 août 2011 et un deuxième, début août, lors des campagnes électorales, ce qui les aideraient probablement à avoir des voix électorales .Si les démocrates et les républicains ne trouvent pas d'arrangement d'ici le 2 Août 2011, Moody's menacent de leur retirer la meilleure note AAA (triple A) et l'emprunt sur le marché international serait de même menacer.Le 31 juillet 2011, les républicains comme les démocrates sont arrivés à une solution négociée. Les Etats Unis vont évités la crise de peu, mais la place d'Obama en tant que président pour un second mandat n'est plus du tout assurée. Ce mardi 2 août, les deux chambres du Parlement américain pourront adopter un accord à minima, ce qui ne fait que renvoyer le problème à l'année prochaine.Chloe MBikina