13 juin 2012 à 12h24 par La rédaction

Mohamed Merah n'en finit pas de faire parler de lui. Ce lundi 11 juin, les avocates du père de Mohamed Merah, Mes Zahia Mokhtari et Isabelle Coutant-Peyre ont déposé une plainte contre X à Paris. Depuis l'Algérie, Mohamed Ben-Allal Merah clame haut et fort l'innocence de son fils. Il a engagé des poursuites pour meurtre avec circonstances aggravantes. Au lendemain de la mort de Mohamed Merah, son avocate algérienne disait détenir deux vidéos où le jeune homme affirmait avoir été manipulé par les services secrets français.Hier, le quotidien algérien Echourouk a publié en arabe un extrait d'une de ces vidéos dans laquelle le jeune homme accuse son meilleur ami d'être une « taupe » des services secrets français. Un agent qui aurait incité le tueur de Toulouse et Montauban à se rendre en Irak, en Syrie et au Pakistan. Ces vidéos ont été traduites par l'AFP et authentifiées par l'avocate française du père de Mohamed Merah, Isabelle Coutant-Peyre. Pour le moment, la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) n'a pas souhaité faire de commentaires.Les spéculations sur les liens de Mohamed Merah avec les services secrets ne datent pas d'hier. Déjà, au lendemain de sa mort, des experts du renseignement avaient estimé que le jeune Mohamed Merah pouvait, éventuellement, correspondre au profil, de ces Français, envoyés en Afghanistan, ou ailleurs, pour « faire le djihad », et récolter, à leur insu, des informations pour les services de renseignements. Une piste difficilement vérifiable, selon ces mêmes experts.Les familles des victimes de Mohamed Merah, choquées par ces spéculations, estiment que la plainte du père s'apparente à de la provocation. Elles appellent le ministère de l'Intérieur a porté plainte pour « dénonciation calomnieuse ». Affaire à suivre�?�Diaraou Baldé