3 questions à Idrissa Diarra, directeur commercial du « Teams 5 »

Par La rédaction

Jeudi soir dernier nous nous sommes rendus à la soirée d'inauguration du complexe de foot à 5 du footballeur Alou Diarra à Roissy-en-France.Pour l'occasion, le capitaine de l'équipe de France a mis les petits plats dans les grands et a offert une réception riche en guest-stars. En effet se sont succédés plusieurs professionnels du ballon rond. Par ordre d'apparition le portier de l'Olympique de Marseille Steve Mandanda, les Toulousains Serge Aurier et Moussa Sissoko, le lyonnais Yoann Gourcuff ou encore l'attaquant marocain Marouane Chamakh, entre autres ont répondu présents à l'invitation d'Alou Diarra. Le maire de Roissy-en-France a lui aussi fait le déplacement pour la traditionnelle image de la coupe de bandeau. Dj et speaker étaient chargés d'animer la soirée qui a vu s'opposer plusieurs équipes de VIP comme le groupe Sexion d'Assaut au Canal Football Club.3 questions à Idrissa Diarra, directeur commercial du « Teams 5 »Comment vous est venue cette idée du « Teams 5 » ?En réalité, on avait créé une association qui s'appelle « Sport&Night » qui est une association pour venir en aide aux jeunes dans les centres de formation. Le site de cette association a été lancé chez un des concurrents qui s'appelle « Urban football » et c'est à ce moment-là que nous est venue l'idée du Teams 5 car le foot dans les quartiers et sur terrains réduits c'est notre truc ! On a donc décidé de monter notre propre projet en cherchant un local qui plus est, à coté de chez nous. On a en effet grandi tout près, à même pas 5 minutes en voiture !Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées pour monter le « teams 5 » ?Les normes ERP nous ont posé beaucoup de problèmes ! Pour faire simple, les normes ERP sont les normes pour accueillir du public, pour recevoir les handicapés. On est néanmoins parvenu à avoir de bons architectes, de bonnes personnes au niveau des travaux qui nous ont permis de surmonter tous ces défis.Et pour finir, au quotidien, qui va s'occuper du « teams 5 » ?Pour l'instant, nous n'avons pas encore recruté donc nous sommes à l'accueil que ce soit au téléphone ou à la réception des visiteurs. Dès qu'on recrutera, on envisage de développer à d'autres endroits, que ce soit en France ou à l'étranger pour continuer à faire grandir le « teams 5 ».Charles-Edouard Ama Koffi