Abidjan: 3 Casques bleus blessés par les forces pro-Gbagbo, accuse l'Onuci

27 février 2011 à 18h31 par La rédaction

ABIDJAN (AFP)

La mission de l'ONU en Côte d'Ivoire, l'Onuci, a accusé dimanche les forces fidèles au président sortant Laurent Gbagbo d'avoir blessé trois Casques bleus dans une "embuscade" dans un quartier d'Abidjan théâtre d'affrontements cette semaine.

"Trois Casques bleus ont été blessés dans une embuscade perpétrée samedi soir contre les militaires de l'Onuci dans la commune d'Abobo par les forces armées" du camp Gbagbo, affirme-t-elle dans un communiqué.

"Les soldats de la paix étaient en patrouille dans le cadre de la protection des civils (...) lorsqu'ils ont essuyé des tirs dans la zone PK-18.La patrouille a été contrainte de riposter", indique-t-elle.

"Entre vendredi et samedi, des +jeunes patriotes+ (partisans de M. Gbagbo, ndlr) ont saccagé quatre véhicules de l'Onuci à Abidjan", ajoute la mission.

Condamnant "énergiquement" ces "violences", l'Onuci estime que "cette nouvelle escalade de violence et d'attaques contre la mission et son personnel est alimentée par la propagande entreprise par le camp du président Gbagbo, fondée sur des faits irréels".

"Toute attaque contre des Casques bleus constitue un crime de guerre", avertit-elle, renouvelant son "appel au calme" et à éviter "tout recours à la violence".

Le porte-parole du gouvernement Gbagbo et celui des Forces de défense et de sécurité (FDS), loyales au président sortant, n'avaient pas pu être contactés par l'AFP dimanche après-midi.

Charles Blé Goudé, chef des "patriotes" pro-Gbagbo, a appelé vendredi les jeunes à "s'organiser en comités" pour empêcher "par tous les moyens" l'Onuci de circuler.

Le gouvernement Gbagbo accuse la mission onusienne, dont il réclame le départ depuis décembre, d'être complice des "rebelles" alliés selon lui à son rival Alassane Ouattara - reconnu président par la communauté internationale - que les FDS affrontent depuis plusieurs jours à Abidjan.