Abidjan: un mort après un incident entre gendarmes et forces pro-Ouattara

Par La rédaction

ABIDJAN (AFP) - (AFP)

Une jeune fille a été tuée mercredi à Abidjan lors d'un violent incident entre des gendarmes et des éléments des Forces républicaines (FRCI) du président ivoirien Alassane Ouattara, a-t-on appris auprès de l'Opération des Nations en Côte d'Ivoire (Onuci).

L'incident s'est produit à "Toits-Rouges", un secteur du quartier de Yopougon (ouest), après une altercation entre un gendarme circulant à bord d'une voiture et un élément FRCI, a affirmé à l'AFP une source au sein de l'Onuci.

Le gendarme "a été sorti de son véhicule et battu", puis lui comme les FRCI ont reçu des renforts, a-t-elle poursuivi.

"Les gendarmes sont partis protéger le camp de gendarmerie" proche, "où il y a leurs familles", mais les éléments FRCI, armés notamment de fusils d'assaut "AK-47, de mortiers de 40 mm et de lance-roquettes", ont tiré en l'air à proximité, a indiqué cette source.

"Une jeune fille de 22 ans a été tuée par une balle perdue" et "un gendarme blessé à l'oeil droit", a précisé la source onusienne."Les FRCI ont indiqué avoir eu un blessé dans leurs rangs", a-t-elle ajouté.

Il s'agit du plus sérieux incident de cette nature rapporté jusqu'à présent, alors que la fusion des ex-forces de l'ancien président Laurent Gbagbo, gendarmerie et police notamment, et celles d'Alassane Ouattara constitue le premier défi du nouveau régime.

M. Ouattara a pris les commandes du pays après l'arrestation de son rival le 11 avril, à l'issue de dix jours de combats dans Abidjan et de plus de quatre mois de crise post-électorale.