Abyei: mission ONU prorogée avec moins de militaires et plus de policiers

14 mai 2019 à 13h29 par AFP

AFRICA RADIO

Le Conseil de sécurité a prolongé à l'unanimité jusqu'au 15 novembre sa mission de paix à Abyei, zone disputée entre le Soudan et le Soudan du Sud, en prévoyant moins de militaires et davantage de policiers dans ses effectifs.

De 4.140, le nombre de Casques bleus de la Fisnua est réduit à 3.550 et le nombre de policiers est porté de 345 à 640. Au 15 octobre, le nombre de militaires sera encore réduit de 585, indique la résolution rédigée par les Etats-Unis.Abyei, pris en étau entre le Soudan et le jeune Soudan du Sud, est un point de crispation entre les deux pays depuis l'indépendance du Sud en juillet 2011. Le Soudan du Sud s'est séparé de son voisin du Nord en 2011 à la suite d'un traité de paix qui a mis fin à 22 ans de guerre civile.Dans son texte, le Conseil de sécurité "déplore que les parties aient pris peu de mesures pour appliquer l'accord concernant les arrangements provisoires pour l'administration et la sécurité de la zone d'Abyei et parvenir à un réglement politique sur le statut d'Abyei".Lors des prises de parole, les Etats-Unis se sont félicités que le nombre de policiers soit revu à la hausse pour mieux lutter contre la criminalité. Les Casques bleus sont toujours nécessaires dans cette zone, a reconnu la Russie en mettant en garde, sans précision, contre la non prise en compte de l'avis des pays concernés lors des négociations.A cet égard, le Soudan a rejeté "toutes les mesures visant à modifier le mandat et la composition de la mission". Ce pays a marqué son désaccord avec le choix d'augmenter le nombre de policiers et d'inclure dans la mission une composante civile, alors que la Fisnua à l'origine ne devait comprendre qu'une composante militaire.Le Soudan du Sud de son côté s'est félicité de la manière dont les Etats-Unis avaient géré les négociations et regretté que l'expérience d'une "police conjointe ait échoué à deux reprises".