Afrique du Sud: elle vole un bébé après avoir éventré une femme enceinte

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP) - (AFP)

Une Sud-Africaine devait comparaître en justice vendredi après avoir éventré une femme enceinte, volé le bébé et laissé sa victime se vider de son sang, a indiqué la police.

La femme âgée de 29 ans, originaire de Randfontein dans la grande banlieue de Johannesburg, disait qu'elle était elle-même enceinte, avant de commettre son forfait, le 6 janvier.

"Le ventre d'une femme de 34 ans a été ouvert avec un objet contondant et son bébé sorti", a précisé la porte-parole de la police Appel Ernst à l'AFP.

"La suspecte a ensuite été arrêtée, après s'être présentée à une clinique avec un bébé nouveau né qui présentait une coupure à la tête", a-t-elle ajouté.

Le bébé se porte bien, mais la mère n'a pas survécu.

"C'est un cas inhabituel.Les premiers examens ont montré que la mère s'est vidée de son sang", a noté Mme Ernst.

La télévision sud-africaine a montré des images de manifestants en colère rassemblés devant le tribunal d'instance de Randfontein, où l'accusée devait comparaître.

Les vols de nouveaux-nés sont fréquents en Afrique du Sud, où le taux de criminalité est l'un des plus élevés du monde.