Afrique du Sud: fin du sit-in souterrain dans une mine de platine

11 novembre 2013 à 9h55 par La rédaction


Johannesburg (AFP)

Quelque 2.300 employés du groupe Anglo American Platinum (Amplats) qui refusaient de sortir d'une mine sud-africaine de platine depuis près de deux jours ont mis fin à leur sit-in et sont remontés à la surface dimanche soir, a annoncé le groupe lundi.

"Tous les employés ont été remontés à la surface en toute sécurité tard dimanche soir, le 10 novembre.Il n'y a pas eu de perte de production" à cette mine de Dishaba (nord), a précisé Amplats, numéro un mondial du platine, dans un communiqué.

 "Les employés exigeaient que la suspension d'un délégué syndical Amcu soit levée.Le délégué syndical Amcu a été suspendu dans l'attente d'une enquête pour violation des règles de sécurité", a rappelé le groupe.

"L'entreprise encourage les employés à faire part de leurs problèmes à travers les canaux disponibles et à s'abstenir de participer à des activités illégales.Nous ne négocierons pas avec des employés engagés dans des activités illégales, en particulier de comportements et des activités mettant en danger la vie de leurs collègues", a déclaré le directeur d'Amplats, Chris Griffith, cité dans le communiqué.

Les débrayages sont fréquents dans les mines sud-africaines, enjeu de rivalités syndicales souvent violentes opposant notamment le Syndicat national des mineurs (NUM), proche du pouvoir, et Amcu, une formation plus radicale qui a massivement recruté ces derniers mois en exigeant notamment de très fortes augmentations de salaires.

Le NUM a estimé que le sit-in souterrain de la mine de Dishaba était une "prise d'otage (...) de travailleurs innocents", dont certains étaient malades, et qui ont été privés de nourriture pendant de nombreuses heures.

 

Dernier article