Afrique du Sud: la chanson anti-apartheid "Tirez sur le Boer" restera interdite

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP) - (AFP)

Le Congrès national africain (ANC), au pouvoir en Afrique du Sud, a renoncé mercredi à faire appel contre une décision de justice interdisant la chanson anti-apartheid "Tirez sur le Boer" (le fermier blanc), considérée comme un appel à la haine.

Un tribunal avait jugé en septembre 2011 le président de la Ligue de jeunesse de l'ANC, Julius Malema - démis de ses fonctions depuis -, coupable d'incitation à la haine pour avoir repris dans ses meetings la chanson "Dubula ibhunu" (Tirez sur le Boer, en zoulou).Le jugement lui interdit de chanter à nouveau cet hymne de la lutte anti-apartheid.

L'ANC, qui considère que le chant controversé fait partie du patrimoine de la lutte anti-apartheid, avait fait appel.Mais le parti a finalement convenu avec AfriForum, un lobby afrikaner, et le syndicat de fermiers Tau SA d'abandonner la procédure, qui devait être jugée jeudi par la Cour d'appel suprême.

L'ANC faisait valoir que le mot "ibhunu" --qui vient du mot "boer", désignant les fermiers en afrikaans, mais aussi les Afrikaners, descendants des colons hollandais arrivés en Afrique du Sud au XVIIe siècle-- signifie tout simplement "oppresseur" dans la chanson.

AfriForum et Tau SA estiment eux que la chanson a joué un rôle dans le meurtre de nombreux fermiers blancs.S'en tenant à la traduction littérale, ils soutiennent qu'elle vise directement les Afrikaners, et plus généralement tous les Blancs.

La chanson, populaire au début des années 1990, était chantée lors de rassemblements politiques et pendant les funérailles de militants anti-apartheid.

Quant à Julius Malema, il a depuis été exclu de l'ANC pour indiscipline et d'autres motifs.Il a à plusieurs reprises ignoré l'interdiction ou l'a contournée en chantant "Kiss the Boer" (c'est-à-dire "embrassez le Boer", au lieu de la version anglaise "Kill the Boer").