Afrique du Sud: la famille d'un chauffeur de taxi tué par la police indemnisée

Par AFP

AFRICA RADIO

Un tribunal sud-africain a ordonné à la police de payer des dédommagements à la famille d'un chauffeur de taxi mozambicain tué après avoir été traîné sur la chaussée par un fourgon de police auquel il était menotté, a annoncé mercredi l'avocat de la victime.

En février 2013, Mido Macia, chauffeur de taxi de 27 ans, avait été menotté, attaché et traîné au sol par un véhicule de la police à Daveyton, une banlieue de Johannesburg, après une altercation avec la police à propos d'un stationnement gênant. Ce fait divers avait suscité l'indignation grâce notamment à une vidéo amateur qui montrait le supplice.Quelques heures plus tard, le jeune homme avait été retrouvé mort dans une cellule des suites de ses blessures.Jugés en 2015 pour meurtre, huit policiers avaient écopé chacun de 15 ans de prison.L'avocat de la famille de la victime a annoncé mercredi que la Haute Cour de Johannesburg avait ordonné la veille à la police de verser des dommages et intérêts, dont le montant n'a pas été divulgué."Nous sommes satisfaits de la conclusion du dossier (...). Nous sommes parvenus à un accord raisonnable pour le bénéfice de la famille", a déclaré maître José Nascimento lors d'une conférence de presse à Johannesburg, "La plupart des étrangers dans le pays estiment être victimes de xénophobie", a-t-il ajouté, qualifiant de "barbare" le meurtre de Mido Macia.Il n'a pas précisé la somme obtenue par la famille, expliquant seulement qu'elle était inférieure aux 6,5 millions de rands (467.000 dollars, 410.000 euros) demandés.Selon l'autopsie, le corps de Mido Macia portait des traces de lacérations, de nombreuses blessures à la tête et des bleus.La mort du chauffeur de taxi avait provoqué l'émoi en Afrique du Sud, où la police est régulièrement accusée de violence mais les condamnations de policiers restent rares.