Afrique du Sud: la mairie du Cap va saisir la justice contre les babouins

Par La rédaction

LE CAP (AFP)

La ville du Cap veut saisir la justice pour aider à lever des fonds destinés à financer un programme de contrôle de hordes de babouins connus pour leur attaques intrépides contre des maisons et des voitures sur des sites touristiques, a déclaré jeudi le maire de la métropole sud-africaine.

La ville va engager une procédure judiciaire après avoir n'avoir pas réussi à persuader le gouvernement provincial et les autorités des parcs naturels de prévoir des fonds sur le long terme pour employer des salariés à éloigner les hordes de babouins et empêcher des affrontements avec des humains.

"Ils l'ont refusé, ne nous laissant comme seule option que d'aller en justice et demander un jugement au tribunal", a déclaré dans un discours le maire, Dan Plato.

La péninsule escarpée du Cap abrite des groupes de babouins Chacma protégés par des surveillants qui constituent le meilleur système de contrôle, a dit M. Plato.

La ville du Cap estime qu'elle devrait recevoir un pourcentage d'argent des droits d'entrée payés sur les principaux sites touristiques pour l'aider à gérer ces animaux.

Elle a alloué 4,4 millions de rands (604.000 dollars, 474.000 euros) au programme de médiateurs depuis l'an passé, avec des contributions nationales et provinciales s'élevant à 1,4 million de rands.