Afrique du Sud: le patron du plus important syndicat écarté pour scandale sexuel

Par La rédaction

Johannesburg (AFP)

La toute puissante confédération des syndicats sud-africains, la Cosatu, a provisoirement suspendu de ses fonctions son patron Zwelinzima Vavi, impliqué dans un scandale sexuel avec l'une de ses jeunes collaboratrices. 

Vavi, secrétaire général de la Cosatu, et la jeune femme impliquée, qui l'avait dans un premier temps accusé de viol, sont soupçonnés d'avoir eu des relations sexuelles dans les locaux de la confédération. 

La jeune femme de 26 ans, mariée, a également été suspendue de ses fonctions par la Cosatu, qui a ouvert une enquête interne.

"Les deux ont été placés en congés spéciaux, au regard de la nature et de la gravité des allégations", a déclaré le président de la Cosatu Sidumo Dlamini lors d'une conférence de presse.

L'employée avait accusé en juillet M. Vavi, 50 ans et également marié, de l'avoir violée sur leur lieu de travail.M. Vavi avait répondu qu'il entretenait en effet une relation consentie avec elle, et qu'elle et son mari avaient tenté de lui extorquer de l'argent contre leur silence.

La jeune femme a ensuite retiré sa plainte.

Vavi dirige depuis 14 ans la puissante confédération, alliée de l'ANC au pouvoir depuis la chute de l'apartheid en 1994.Il a cependant critiqué récemment le président Jacob Zuma, et affirme aujourd'hui que les attaques contre lui sont le fruit d'un complot politique.