Afrique du sud: le vote d'une motion de défiance visant le président suspendu

3 décembre 2020 à 15h35 par AFP

AFRICA RADIO

Un petit parti d'opposition sud-africain à l'initiative de la première motion de défiance visant le président Cyril Ramaphosa a réclamé jeudi un délai, quelques heures avant le début effectif du vote, a annoncé le Parlement.

Dans un communiqué, le Parlement a indiqué que le président de l'Assemblée nationale Thandi Modise avait reçu une lettre "demandant un report de la motion de défiance à l'égard du président prévue pour examen par l'Assemblée cet après-midi"."Le président fera part de sa réponse en temps utile", a ajouté le Parlement.Le Mouvement de transformation africain (ATM), qui n'a que deux sièges sur les 400 que compte l'Assemblée nationale, avait soumis une requête pour ce vote sans précédent contre M. Ramaphosa en février dernier.Mais c'est seulement la semaine dernière que la demande a été approuvée.Quelques heures avant que la motion ne puisse être discutée et votée, le parti a toutefois réclamé un délai.Ce parti était aussi allé en justice pour réclamer le recours au vote à bulletin secret mais l'audience a été repoussée au 4 février.Pour être adopté, un vote de défiance requiert la majorité simple à 201 sièges mais le parti du Congrès national africain (ANC) détenant 230 sièges, la motion a peu de chance de passer.Le parti ATM, créé en 2018 après la démission forcée de l'ancien président Jacob Zuma, affirme que Cyril Ramaphosa est inapte à la fonction présidentielle.M. Ramaphosa est devenu président en février 2018 après la démission de Jacob Zuma, rattrapé par les scandales de corruption.