Afrique du Sud: plus de 1.600 personnes tuées sur les routes pendant les fêtes

Par AFP

AFRICA RADIO

Un total de 1.612 personnes ont été tuées sur les routes en Afrique du Sud pendant la seule période des fêtes, soit une augmentation de 7% par rapport à l'année précédente, a annoncé mercredi le ministre des Transports Blade Nzimande.

Du 1er décembre 2018 au 8 janvier 2019, la période des grandes vacances d'été en Afrique du Sud, 1.612 personnes ont trouvé la mort sur les routes du pays, où 1.286 accidents ont été enregistrés."Nos routes continuent à être des abattoirs", s'est indigné Blade Nzimande lors d'une conférence de presse."Plus de 80% des accidents sont liés à des facteurs humains tels que la conduite en état d'ivresse, l'envoi de messages en conduisant" et les excès de vitesse, a-t-il expliqué.Pour tenter de réduire le nombre des morts sur la route, les autorités avaient pourtant doublé le nombre de barrages de police (775) pendant la période des fêtes de fin d'années.Mais les autorités se heurtent à une forte corruption dans la police."Les gens rigolent de la façon dont ils peuvent passer outre la loi en ayant 1.000 rands (63 euros) en poche. Ils savent qu'ils vont pouvoir s'en sortir sans être épinglés", a reconnu le ministre des Transports.Pendant les vacances de fin d'année, 17 policiers ont été arrêtés pour corruption.Le gouvernement entend punir plus sévèrement les policiers qui acceptent des pots-de-vin, les fonctionnaires corrompus qui délivrent illégalement des permis de conduire, ainsi que les conducteurs en état d'ivresse, a annoncé le ministre des Transports.Bien qu'elle dispose d'un des réseaux routiers les plus développés du continent, l'Afrique du Sud demeure l'un de ses plus mauvais élèves en matière de sécurité routière. En 2017, plus de 14.000 personnes ont été tuées sur les routes du pays.