Afrique du Sud: retour au calme à la mine d'or où des heurts ont fait 2 morts

23 novembre 2012 à 9h07 par La rédaction

AFRICA RADIO
JOHANNESBURG (AFP) - (AFP)

L'exploitation n'a pas été affectée par les affrontements intersyndicaux qui ont fait deux morts jeudi sur une mine d'or du groupe sud-africain Harmony des environs de Johannesburg, a indiqué une porte-parole vendredi.

"C'est très calme, en fait.L'équipe de nuit est descendue la nuit dernière, et l'équipe du matin aussi", a indiqué vendredi à l'AFP Marian van der Walt.

La sécurité a été renforcée aux abords de la mine, a-t-elle ajouté.

Deux mineurs ont été tués jeudi au cours de heurts entre des membres de syndicats rivaux à mine de Kusasalethu, près de Carletonville.L'un l'a été par balle et l'autre à l'arme blanche, selon la police.

Selon le Syndicat national des mineurs sud-africains (NUM, majoritaire), les heurts ont éclaté entre ses membres et des travailleurs appartenant à un petit syndicat plus revendicatif, l'Amcu, qui cherche à être reconnu.

Ces affrontements sont survenus alors que la vague de grèves sauvages dans les mines d'Afrique du Sud a touché à sa fin la semaine dernière, après trois mois d'une révolte réprimée dans le sang, pour de meilleurs salaires.Ces évènements ont fait une soixantaine de morts et ébranlé durablement l'économie du pays.

Le site de Kusasalethu avait lui-même été paralysé par une grève sauvage entre le 2 et le 25 octobre.

Le directeur général d'Harmony Graham Briggs a déploré dans un communiqué "la perte tragique et insensée de vies dans ce qui semble être une rivalité intersyndicale, non liée à l'exploitation de la mine."