Afrique du Sud: Siemens remplace Alstom pour le logiciel d'une centrale à charbon

Par La rédaction

Johannesburg (AFP)

Le groupe d'électricité sud-africain Eskom demande à l'allemand Siemens de mettre au point un logiciel de contrôle d'une centrale thermique géante, pour remplacer le français Alstom qui était en retard, a indiqué un porte-parole mercredi.

Alstom avait décroché en 2009 un contrat de plus de 100 millions d'euros pour mettre au point un système numérique de contrôle-commande pour Medupi, la plus grande centrale à charbon du monde en construction dans le nord du pays.Mais le groupe français n'a pas réussi à fournir le logiciel dans les temps, au grand dam d'Eskom qui compte pour cette centrale pour soulager un réseau sud-africain au bord de la surcharge.

"Nous avons chargé en urgence Siemens du système de protection des chaudières", a déclaré à l'AFP Andrew Etzinger, le porte-parole d'Eskom."Siemens va faire le logiciel."

Il avait expliqué en décembre que Siemens serait chargé de travailler parallèlement à Alstom pour développer son propre logiciel, qui serait utilisé "si Alstom n'est pas capable de livrer à temps".

Le groupe français reste chargé de la livraison de générateurs et de turbines à vapeur de la centrale, une commande de plus de 1,4 milliard d'euros passée en 2007, a précisé le porte-parole.

La première tranche de la centrale de Medupi ne devrait être connectée au réseau sud-africain qu'au second semestre 2014, avec près d'un an de retard. L'ensemble, comprenant six tranches d'une capacité totale de 4.800 MW, ne sera pas achevé avant 2017.