Afrique du Sud: un mort dans la dispersion d'une manifestation d'étudiants

Par AFP

AFRICA RADIO

Un passant a été tué par balle mercredi à Johannesburg lors de la dispersion par la police sud-africaine d'une manifestation d'étudiants, a-t-on appris de sources concordantes.

Des journalistes de l'AFP ont vu le corps d'un homme allongé sur le dos sur le trottoir, recouvert d'une bâche de sécurité de couleur argentée, à une rue de l'Université du Witwatersrand (Wits).Des affrontements ont éclaté lorsque la police a utilisé des balles en caoutchouc pour disperser un groupe d'étudiants qui bloquaient les rues avec des gravats et perturbaient la circulation dans le centre-ville de Johannesburg, aux alentours du campus de Wits, a-t-on constaté.Ils protestaient contre le refus de la grande université de Johannesburg d'inscrire des étudiants en retard dans le paiement de leurs frais de scolarité.Les chaînes de télévision locales ont montré en direct les affrontements entre la police et les protestataires.Interrogée par l'AFP, la porte-parole de l'université de Wits, Shirona Patel, a déclaré que la victime n'était pas un ou une étudiante."D'après ce que j'ai compris jusqu'à présent, les manifestants ont bloqué la voie publique, la police a essayé de les disperser et le passant a été abattu dans les tirs croisés", a-t-elle déclaré.Des étudiants enragés se sont rassemblés près du corps, certains criant aux policiers de quitter la zone. "Tuez-nous tous!", a-t-on entendu crier.Les étudiants protestent depuis début janvier contre l'exclusion présumée de certains des leurs d'un programme d'aide à la scolarité financé par le gouvernement.Ils exigent que l'université Wits autorise tous les étudiants ayant des dettes impayées à s'inscrire pour l'année universitaire 2021. De nombreux étudiants ont accumulé des arriérés en raison des difficultés économiques créées par la pandémie de Covid-19.