Afrique du Sud: vers un gel des projets nucléaires jusqu'en 2025

4 décembre 2013 à 8h05 par La rédaction

Johannesburg (AFP)

L'Afrique du Sud révise ses priorités nationales en matière d'énergie et envisage de geler toute décision en matière de nucléaire au moins jusqu'en 2025, selon un nouveau plan gouvernemental.

Le plan révisant celui de 2010 est l'objet d'une consultation publique avant d'être publié dans une version définitive et "les avis sont à transmettre d'ici au 7 février", a précisé à l'AFP mercredi un porte-parole du ministère sud-africain de l'Energie Tshepo Madingoane.

Dans ses conclusions, le Plan révisé de ressources intégrées pour l'électricité (IRP) indique que "la décision en matière nucléaire peut être reportée".

"Les projections révisées de demande (d'électricité) suggèrent qu'aucune nouvelle capacité n'est nécessaire avant 2025", ajoute le document, consulté par l'AFP.

Il souligne "qu'il y a des options de rechange, comme l'hydroélectricité régionale, qui peuvent répondre aux besoins et permettre de continuer les explorations du potentiel en gaz de schiste avant de s'engager prématurément dans une technologie qui peut être redondante si les attentes en matière de demande d'électricité ne se matérialisent pas".

Au début du document, le rapport souligne "les incertitudes persistantes (...) autour des coûts d'investissement dans le nucléaire".

L'Afrique du Sud, qui a connu une crise énergétique majeure en 2008, avait décidé de se doter d'ici 2030 d'une flotte de six réacteurs d'une puissance totale de 9.600 MW, en plus de la centrale unique déjà existante. 

Un appel d'offres était attendu depuis la promulgation du plan 2010-30 en mars 2011 et, en février dernier, le ministère de l'Energie misait sur l'entrée en service d'un premier réacteur supplémentaire en 2023. 

L'Afrique du Sud dispose d'une seule centrale construite dans les années 1970 à Koeberg, à 30 kilomètres de la ville du Cap (sud), par des industriels français qui en assurent la maintenance.Elle est entrée en service au milieu des années 1980.