AfSud: quatre corps retrouvés après une fusillade dans une mine abandonnée

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP)

Quatre corps ont été retrouvés par la police dans une mine d'or désaffectée à l'est de Johannesburg après une fusillade entre des mineurs illégaux et des gardes de sécurité, a déclaré la police sud-africaine vendredi.

Selon le quotidien populaire le Sowetan, des gardes de sécurité auraient ouvert le feu lundi sur un groupe de mineurs illégaux, faisant au moins vingt morts.

La police a seulement confirmé avoir retrouvé quatre corps et mis fin à ses recherches vendredi en milieu de journée."Nous continuons à enquêter.Nous ne savons pas pour le moment ce qui s'est passé", a déclaré à l'AFP la porte-parole de la police provinciale Noxolo Kweza.

La mine appartient à l'entreprise Aurora Empowerment System, détenue par un petit-fils de l'ancien président Nelson Mandela et un neveu de l'actuel chef de l'Etat Jacob Zuma.Elle avait été fermée alors que les mineurs n'avaient pas été payés depuis plusieurs mois.

"La direction de la mine et l'entreprise de sécurité auraient dû demander l'aide de la police sud-africaine", a estimé dans un communiqué le porte-parole du Congrès national africain (ANC), Jackson Mthembu, qui a demandé une enquête dans les plus brefs délais.

Les mineurs pourraient être d'anciens employés de la mine poussés par la misère à continuer de travailler, a précisé à l'AFP le syndicat des mineurs.

L'Afrique du Sud, troisième producteur mondial d'or, compte de nombreux mineurs illégaux qui vivent parfois pendant des mois sous terre pour extraire le précieux métal.

En juin 2009, 82 mineurs illégaux étaient morts dans une mine d'or désaffectée au sud-est de Johannesburg durant un incendie.