Air Algérie affrète un avion pour évacuer des passagers en attente à Orly

Par La rédaction

AEROPORT D'ORLY (AFP) - (AFP)

Air Algérie devait affréter jeudi un avion turc au départ d'Orly et à destination d'Alger pour évacuer des centaines de passagers bloqués par une grève de ses personnels navigants, au moment des départs en vacances, selon un représentant de la compagnie algérienne.

Un avion en provenance d'Alger devait atterrir dans la matinée à l'aéroport d'Orly et repartir en milieu d'après-midi pour la capitale algérienne avec à son bord 326 passagers déjà enregistrés, a indiqué un représentant d'Air Algérie à la centaine de voyageurs patientant près des comptoirs d'enregistrement.

L'embarquement pour "ce vol est terminé", a-t-il déclaré à l'aide d'un mégaphone."Passagers du 14 juillet, je vous invite à rentrer chez vous et à revenir demain.Je vais être obligé de prendre les passagers d'hier.Au lieu de rester ici, allez voir le défilé du 14 juillet", a-t-il poursuivi, tentant d'apaiser la tension, sous les sifflets et quelques rires.

"On était venu hier.Il n'y avait pas de vol, on est reparti chez nous.Ce matin, on est arrivé à 7H00.A 8H30, on avait déjà les cartes d'accès.On a eu de la chance", estime Hayed Meziani, qui va pouvoir partir avec son mari et ses trois enfants.

 "On nous dit qu'on va peut-être partir mais ils nous mentent: des gens attendent depuis deux jours.C'est la dernière fois que je prends cette compagnie", lance Karim Matari, qui doit partir avec sa femme et son jeune fils pour récupérer ses deux enfants à Alger."Je veux partir, je suis obligée de partir.Je dois récupérer mes enfants", renchérit sa femme Samira, dénonçant le manque d'informations de la compagnie.

"Chaque année, on souffre pour partir en Algérie.Ils arrivent à gâcher les vacances des gens alors qu'on paye cher, très cher", regrette Fatma Houari, devant le comptoir de la compagnie.