Alger met fin au monopole de l'Etat sur l'audiovisuel

Par La rédaction

ALGER (AFP) - (AFP)

Le gouvernement algérien a adopté un projet de loi ouvrant à la concurrence le secteur de l'audiovisuel, mettant ainsi un terme à un monopole de l'Etat, a annoncé lundi un communiqué officiel.

Le conseil des ministres, réuni samedi et dimanche, a approuvé ce texte prévoyant la création d'une autorité de régulation des médias audiovisuels et consacrant l'ouverture de l'activité audiovisuelle.

Selon le projet de loi, l'ouverture de l'audiovisuel est proposée sur la base d'une "convention qui sera conclue entre la société algérienne de droit privé concernée et une autorité de régulation de l'audiovisuel, validée par une autorisation délivrée par les pouvoirs publics".

Une loi spécifique relative à l'audiovisuel viendra compléter la régulation dans ce domaine, a précisé le communiqué du Conseil des ministres, cité par l'agence de presse APS.

Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia avait déclaré la semaine dernière que l'audiovisuel, totalement détenu par l'Etat et dont l'opposition réclame l'ouverture depuis des années, serait accessible au privé.

Il existe actuellement cinq chaînes de télévisions en Algérie, toutes publiques.