Algérie: Al-Jazeera veut attaquer en justice la télévision publique

Par La rédaction

Doha (AFP)

Al-Jazeera sport a annoncé lundi qu'elle allait poursuivre en justice la télévision publique algérienne ENTV pour avoir retransmis samedi le match Burkina Faso-Algérie en barrage aller des qualifications pour le Mondial-2014, dont la chaîne qatatie détenait les droits.

Le patron d'ENTV, Tawfik Khelladi, a fait valoir lundi que la démarche de la chaîne était "légitime" compte tenu des contreparties exigées par Al-Jazeera sport, qui détient l'exclusivité des droits de retransmission dans la région des matches de barrages pour la Coupe du Monde 2014.

La rencontre a été remportée par les Burkinabé par 3 à 2, et le match retour est prévu le 19 novembre à Blida (Algérie).

"Nous avons négocié jusqu'à la dernière minute", a assuré M. Khelladi, puis "nous avons pris une décision légitime concernant le droit des téléspectateurs à voir évoluer leur équipe nationale".

Selon lui, Al-Jazeera sports réclamait 1,5 million de dollars et a "adossé ce prix à la condition de l'ouverture d'un bureau d'Al-Jazeera en Algérie", des exigences si grandes qu'elles constituent un manquement à "rétrocéder les droits terrestres".

Les autorités algériennes n'ont jamais donné d'agrément à l'ouverture d'un bureau d'Al-Jazeera.

La chaîne qatarie a ajouté avoir saisi la Confédération africaine de football (CAF), qui a protesté auprès d'ENTV pour "le piratage audiovisuel du match Burkina Faso-Algérie" et qui a fait savoir à ses responsables "se réservait le droit d'engager des poursuites judiciaires".

La presse algérienne dans son ensemble dénonçait lundi un "chantage" du Qatar.

Pour le quotidien francophone Liberté, ce "chantage d'Al-Jazeera est la conséquence de nos errements politiques, d'une diplomatie indécise et d'un positionnement approximatif vis-à-vis de ce micro-�?tat dont on ne sait pas encore s'il est ami ou ennemi".