Algérie: Aqmi revendique l'attentat contre un poste de police à Tizi Ouzou

18 août 2011 à 11h44 par La rédaction

DUBAI (AFP) - (AFP)

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attentat suicide perpétré dimanche contre un commissariat de Tizi Ouzou en Algérie, qui avait fait plus de trente blessés, dans un communiqué cité jeudi par le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

Aqmi précise dans le texte que l'un de ses combattants "Anas Abou al-Nadher s'est lancé dimanche 14 août à bord de sa voiture piégée contre le commissariat de police de Tizi Ouzou", en Kabylie, à 100 km à l'est d'Alger, "tuant et blessant 35 apostats".

Le groupe invite ses partisans à "soutenir leurs frères et à prier pour eux durant les dix derniers jours du ramadan", le mois de jeûne musulman, considéré comme propice au jihad, ou guerre sainte, par les groupes islamistes.

Dimanche, plus d'une trentaine de personnes dont deux Chinois avaient été blessées dans un attentat suicide contre un commissariat du centre de Tizi Ouzou, principale ville de la Kabylie, avaient rapporté un journaliste et un responsable hospitalier.

Le journaliste avait alors indiqué qu'un kamikaze à bord d'un véhicule de type pick-up avait tenté de pénétrer de force à l'intérieur du commissariat.Arrêté par des coups de feu des policiers en faction, il s'était fait exploser sur la chaussée provoquant d'importants dégâts matériels.

L'est de l'Algérie est la cible d'une multiplication d'attentats depuis l'arrivée de l'été.

Le plus spectaculaire a eu lieu le 25 juin quand trois hommes, dont le fils d'Ali Belhadj, ex-numéro deux du Front islamique de Salut (FIS, interdit depuis 1992), à bord d'une camionnette bourrée d'explosifs, ont été tués par les forces de sécurité à une soixantaine de kilomètres à l'est d'Alger.