Algérie: dernier hommage à l'ex-archevêque d'Alger Henri Teissier

9 décembre 2020 à 17h58 par AFP

AFRICA RADIO

De nombreux Algériens et Français ont rendu mercredi un dernier hommage à l'ancien archevêque d'Alger Henri Teissier lors de ses obsèques en la basilique de Notre Dame d'Afrique à Alger.

Dans l'église, où la distanciation physique était respectée, citoyens de différentes confessions et responsables se sont succédé devant la dépouille, exprimant leur attachement aux valeurs de fraternité et de vivre-ensemble défendues par le prêtre franco-algérien, selon l'agence officielle APS.Des représentants des ministres algériens des Affaires étrangères et des Affaires religieuses, des diplomates, des membres de sa famille et des dignitaires catholiques ont ensuite assisté à l'hommage officiel rendu à ce religieux "tisseur de liens" entre chrétiens et musulmans.Mgr Teissier a "résisté à toutes les épreuves qu'a connues l'Eglise en Algérie et tous les événements traversés par ce pays", a écrit dans message Cheikh Khaled Bentounès, figure emblématique du soufisme algérien.Le prêtre fut témoin des atrocités de la "décennie noire" (1992-2002) qui a vu périr environ 200.000 personnes dans des attentats ou massacres, dont 19 prêtres, religieux et religieuses du diocèse d'Alger, aujourd'hui béatifiés."C'est un homme qui a été du côté des journalistes durant les années 90, il nous a beaucoup aidés, il nous a beaucoup hébergés dans les moments difficiles", a déclaré Amar Belhouchet, journaliste et ancien directeur du quotidien francophone El Watan. "Il a décidé de continuer à vivre aux côtés de ses frères algériens et s'est montré un exemple de courage et de fraternité", a ajouté le représentant de la confrérie Aalawiya de Mostaganem (nord-ouest).L'ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette, a salué un "messager de tolérance et de confiance" et une "extraordinaire source d'inspiration"."Il n'a jamais pensé quitter l'Algérie même lorsque ce choix le mettait en danger" car il avait "décidé de partager le destin du peuple algérien", a-t-il souligné.Mgr Teissier s'était "engagé aux côtés de l'Algérie et ce, depuis la guerre de libération", a déclaré l'actuel archevêque d'Alger, Mgr Paul Desfarges."Issu d'un milieu traditionnel colonial, tu choisis l'Algérie algérienne. Français de naissance, tu choisis de demander la nationalité algérienne et l'Algérie te reconnaît comme l'un des siens", a enchaîné son neveu Patrick Destremau.Mgr Teissier doit reposer dans la chapelle Sainte Monique de la basilique, aux côtés du cardinal Etienne Duval, archevêque d'Alger de 1954 à 1988."Le cardinal Duval et Mgr Teissier ont été très proches, ont eu le même parcours et attachement pour l'Algérie", a expliqué à l'APS Mgr Desfarges.