Algérie: le préfet libéré en Libye revenu dans son pays

Par La rédaction

ALGER (AFP) - (AFP)

Le préfet d'Illizi enlevé lundi dans le sud-est de l'Algérie et libéré en Libye le lendemain, a été remis aux autorités algériennes mercredi matin au poste-frontalier de Debdeb, a annoncé à Alger le président de l'Assemblée populaire nationale, Abdelaziz Ziari.

"Le préfet Mohamed Laid Khelfi est en très bonne santé et a été remis aux autorités algériennes au poste frontalier de Debdeb", a déclaré M. Ziari devant l'assemblée après avoir lu l'information écrite sur un papier que venait de lui transmettre le ministre de l'Intérieur Dahou Ould Kablia.

M. Khelfi avait été enlevé lundi dans la région de Timeroualine (80 km de Debdeb) par "trois jeunes Algériens armés et identifiés", avait annoncé le ministère de l'Intérieur et des Collectivités, sans donner d'autre indication sur l'identité ou les motivations des ravisseurs.

Il avait été emmené en Libye par ses ravisseurs, puis libéré mardi dans ce pays et sa venue avait été annoncée comme "imminente".

Le sénateur d'Illizi, Ibrahim Houma a déclaré mercredi que "les jeunes qui ont kidnappé le wali sont entre les mains de la tribu des Zenten qui a libéré le wali et l'a remis aux autorités libyennes".

Le rapt de Mohamed Laid Khelfi est une première en Algérie contre un haut fonctionnaire de ce rang.