Algérie: un jihadiste tué lors d'une opération antiterroriste (Défense)

Par AFP

AFRICA RADIO

Un jihadiste algérien a été tué jeudi matin lors d'une opération antiterroriste dans la région de Médéa, dans le nord de l'Algérie, a indiqué dans la soirée le ministère algérien de la Défense.

"Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l'armée a abattu un terroriste (...) lors d'une opération de fouille et de ratissage dans le djebel Echaoun", situé dans la wilaya (préfecture) de Médéa, a précisé le ministère dans un communiqué, ajoutant que l'opération était toujours en cours.Le terme "terroriste" est utilisé par les autorités pour désigner des islamistes armés restés actifs depuis la guerre civile de la "décennie noire" (1992-2002).Le détachement militaire a saisi un pistolet-mitrailleur et des munitions.Aucun autre détail n'a été divulgué.Depuis le 1er janvier, neuf islamistes armés ont été tués dans des accrochages avec des soldats et un a été "capturé", selon le ministère de la Défense. Trois soldats ont trouvé la mort.Malgré la mise en oeuvre en 2005 d'une Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la guerre civile (200.000 morts), des groupes armés islamistes restent actifs, notamment dans l'est de l'Algérie, où ils ciblent généralement les forces de sécurité.Un jihadiste algérien qui avait rejoint des "groupes terroristes" au Sahel a été arrêté samedi par l'armée à l'autre extrémité du pays, à Tamanrasset, près de la frontière avec le Mali.Depuis le début de l'année, cinq jihadistes se sont livrés aux autorités algériennes à Bordj Badji Mokhtar, ville frontalière du Mali.