Amnesty dénonce la "répression sanglante" des manifestations au Mali

AFRICA RADIO

5 août 2020 à 13h06 par AFP

Amnesty International a dénoncé mercredi "la répression sanglante" qui a visé le mois dernier des manifestants appelant à la démission du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, dont une dizaine ont été tués par balles par les forces de sécurité selon des témoins cités par l'ONG.