Angola: le parlement parvient à voter la loi électorale à l'unanimité

Par La rédaction

LUANDA (AFP) - (AFP)

Le parlement angolais a finalement voté vendredi à l'unanimité la loi électorale en vue de l'échéance présidentielle de 2012, après avoir été une source de vives tensions entre la majorité du président, Jose Eduardo Dos Santos et l'opposition conduite par l'Unita.

"L'adoption à l'unanimité de cette loi importante donne confiance à la communauté nationale et internationale quant à la bonne réalisation des élections de 2012 et écarte le spectre de la fraude qui contamine déjà la classe politique angolaise", a déclaré à l'AFP le président du parlement, Antonio Paulo Kassoma.

En août, le MPLA, le parti du président Dos Santos qui détient 90% des sièges au parlement, avait procédé à un premier vote général de la loi malgré la réprobation de l'opposition, qui était allée jusqu'à menacer de boycotter les élections.

Le MPLA a dû négocier un compromis qui prévoit de mettre sur pied une commission électorale associant les responsables de groupes parlementaires de chaque formation.

Le nouveau texte adopté "est un pas important pour la démocratie en Angola", s'est félicité auprès de l'AFP Raul Danda, vice-président du groupe parlementaire de l'Unita."Avec cette loi, nous allons organiser des élections crédibles et exemplaires pour la région ainsi que pour toute l'Afrique", a-t-il ajouté.

"L'approbation de cette loi prouve l'intérêt supérieur, souverain et patriotique de tous les députés pour permettre au peuple angolais d'aller vers des élections calmes, pacifiques et tranquilles", a déclaré le président du MPLA au parlement, Virgilio de Fonte Pereira.

L'élection présidentielle doit avoir lieu en principe au troisième trimestre 2012.

Les législatives auront lieu en même temps dans ce pays en pleine reconstruction après 27 ans de guerre civile.Le président Dos Santos, au pouvoir depuis 1979, est pressenti comme candidat à sa propre succession.

Les dernières législatives, en septembre 2008, ont été les premières organisées depuis la fin en 2002 de la guerre civile.L'écrasante majorité obtenue par le MPLA a assuré une certaine légitimité au président Dos Santos.