Angola: le pouvoir cherche un consensus sur la loi encadrant les élections

15 novembre 2011 à 18h40 par La rédaction

LUANDA (AFP) - (AFP)

Le vote définitif de la loi électorale encadrant les élections générales en Angola en 2012 a été reporté à la mi-décembre par la majorité du président José Eduardo Dos Santos au pouvoir, soucieuse de trouver un consensus avec l'opposition, a-t-on appris mardi de sources parlementaires.

La décision a été annoncée à l'issue d'une réunion entre le MPLA et les présidents des groupes parlementaires d'opposition (Unita, PRS, ND, Fnla).

Le PRS avait récemment menacé de boycotter le scrutin.

"Nous sommes tombés d'accord que la prochaine discussion sur le projet de loi électoral devra être multilatérale pour permettre d'aboutir à un consensus", a déclaré à l'AFP le porte-parole du parlement angolais, Samuel Daniel.

"Le président de l'Assemblée nationale a également appelé le MPLA à faire preuve d'une grande flexibilité sur cette loi, vis-à-vis de l'opposition, pour arriver à ce consensus tant attendu par tous les Angolais", a-t-il ajouté.

En août, le MPLA avait procédé à un premier vote général de la loi malgré la réprobation de l'opposition.Pour qu'elle soit définitivement adoptée, un autre vote est nécessaire.

Le texte crée une commission électorale indépendante conformément à la Constitution, article 107.Or, la préparation des élections a déjà commencé sous la houlette du ministère de l'Administration di territoire, notamment l'actualisation des registres électoraux, critique l'opposition, inquiète.

L'élection présidentielle doit avoir lieu en principe au troisième trimestre 2012.Les législatives auront lieu en même temps dans ce pays en pleine reconstruction après 27 ans de guerre civile.

Le président Dos Santos, au pouvoir depuis 1979, est pressenti comme candidat à sa propre succession.L'organisation du scrutin suscite des tensions depuis plusieurs mois avec l'opposition, qui s'inquiète de sa neutralité du scrutin.

La dernière élection présidentielle en Angola remonte à près de 20 ans, en septembre 1992.

Les dernières législatives ont été tenues en septembre 2008.Elles ont été les premières organisées depuis la fin en 2002 de la guerre civile.L'écrasante majorité obtenue par le MPLA a assuré une certaine légitimité au président Dos Santos.