Anticancéreux: un laboratoire contraint de réduire ses prix dans l'UE

10 février 2021 à 12h39 par AFP

AFRICA RADIO

La Commission européenne a annoncé mercredi avoir contraint le laboratoire sud-africain Aspen à réduire drastiquement ses prix pour six médicaments anticancéreux en Europe, après avoir constaté un abus de position dominante.

Sous la pression de la Commission, Aspen s'est engagé à une réduction moyenne de tarifs de 73% sur ces produits essentiels dans le traitement de certaines formes graves de cancers du sang.Ces engagements du laboratoire, rendus juridiquement contraignants, "permettront aux systèmes de santé européens d'économiser plusieurs dizaines de millions d'euros", a déclaré la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager.En mai 2017, Bruxelles avait ouvert une procédure sur les pratiques tarifaires de la société pharmaceutique, après avoir observé des hausses vertigineuses de prix à partir de 2012 dans tous les pays d'Europe où elle vendait ses médicaments.Les rabais désormais consentis permettent de ramener les tarifs sous leur niveau de 2012, donc avant le début des augmentations jugées abusives."Les prix pratiqués par Aspen dépassaient ses coûts de près de 300% en moyenne" et l'entreprise engrangeait "des bénéfices très élevés", notamment en comparaison avec le niveau de profit d'autres firmes du secteur, a expliqué l'exécutif européen dans un communiqué.Or ces médicaments, dont dépendent des milliers de patients à travers l'Europe, "ne sont plus couverts par des brevets depuis 50 ans" et les investissements en recherche et développement sont amortis depuis longtemps, a souligné Mme Vestager. "Aucune raison légitime" ne justifiait "le niveau extrêmement élevé des bénéfices d'Aspen", a estimé la Commission.Aucun médicament générique n'existe pour ces substances qui avaient été rachetées par la société sud-africaine à un autre groupe. Les médecins et patients n'avaient donc n'avaient donc généralement pas d'autre choix.Outre la réduction des tarifs, le laboratoire s'est engagé à ne pas dépasser les nouveaux prix réduits au cours des dix prochaines années et à garantir l'approvisionnement des médicaments concernés pendant la même période.Selon la Commission européenne, "les engagements définitifs d'Aspen offrent une solution rapide, globale et durable aux problèmes de concurrence identifiés".