Athlétisme: Caster Semenya revient encore plus forte mentalement, après 11 mois d'absence

15 juillet 2010 à 12h27 par La rédaction

LAPPEENRENTA (AFP)

Après une absence de 11 mois due à des incertitudes sur son sexe, la championne du monde sud-africaine du 800 mètres, Caster Semenya, revient "encore plus forte mentalement", explique à l'AFP son agent Jukka Härkönen quelques heures avant son retour à la compétition jeudi soir en Finlande.

Dans un petit meeting initialement choisi pour fuir l'attention des médias, la coureuse est loin de son meilleur niveau, dit-il, et son objectif reste modeste: terminer la course en 2:04:25 contre 1:55:45, son titre établi en août 2009.

Son agent finlandais prévient qu'elle est "détendue, impatiente" et a retrouvé tout son appétit après une année douloureuse

Q: Pourquoi n'a-t-elle pas continué à s'entraîner depuis l'an passé ?

R: Mais où aurait-elle pu trouver la motivation si elle ne savait pas si elle pourrait courir de nouveau en compétition ? C'est humain.Elle ne savait pas si elle pourrait continuer sa carrière.Et mentalement, c'était bien mieux qu'elle fasse autre chose que du sport si elle ignorait l'avenir (...) Je pense personnellement que ce que les médias ont dit l'anpassé allait contre tous les droits de l'Homme.Je pense que les médias devraient se regarder dans la glace.Il y a de très bons journalistes, mais aussi ceux qui ne veulent que faire les gros titres.Les mauvaises nouvelles, ça vend.Mais ça fait très mal.Je dirais qu'ils n'ont pas respecté Caster comme une personne, comme un être humain.

Q: Quels sont ses atouts aujourd'hui ?

R: Comme athlète, c'est vraiment une bosseuse.Elle s'entraîne dur, deux fois par jour.Et je pense aussi que mentalement elle est encore plus forte après cette affaire qu'avant.Elle a une vie très simple, elle vient d'un milieu non pas pauvre, mais modeste, sans luxe.Elle veut juste être une bonne athlète.Sans son entraîneur, elle avait déjà de bons résultats.Et quand son coach l'a trouvé, elle savait qu'elle pourrait devenir une des meilleures au monde.C'est son rêve.

Q: Quels sont ses projets désormais ?

R: Elle va participer à un autre petit meeting le 18 juillet à Lapinlahti en Finlande, puis elle va retourner chez elle pour s'entraîner sérieusement.Ensuite, si tout va bien, elle participera à deux ou trois courses en Europe.Si les résultats sont satisfaisants nous aurons une idée pour savoir si elle participe aux Jeux du Commonwealth en Inde en octobre.Mais en réalité, pour les semaines à venir, rien n'a encore été décidé sur la date et le lieu de la prochaine compétition.Les quatre à cinq semaines qui viennent diront si elle est capable d'atteindre le niveau auquel elle aspire.