Au Malawi, un proche du président arrêté dans une affaire de corruption

Par AFP

AFRICA RADIO

La police anticorruption du Malawi a arrêté mercredi un homme d'affaires et deux responsables policiers dans le cadre d'une affaire de corruption qui éclabousse le président Peter Mutharike à six mois des prochaines élections générales.

Patron de l'entreprise Pioneer Investments et considéré comme un proche du chef de l'Etat, Zameer Karim est soupçonné d'avoir obtenu frauduleusement en 2015 un contrat de 2,7 milliards de kwacha (3,9 millions de dollars) pour la fourniture de rations alimentaires à la police nationale.Un rapport du Bureau anticorruption (ACB) l'accuse d'avoir, dans la foulée, fait un don de 145 millions de kwachas (environ 200.000 dollars) versé sur le compte bancaire du Parti démocratique progressiste (DPP) de M. Muthurika."Zameer Karim va être inculpé de vol, de faux et de recel", a précisé l'ACB dans un communiqué.Le Bureau a également annoncé avoir arrêté mercredi deux hauts responsables de la police, Innocent Botomani et Grant Kachingwe, dans le cadre de la même affaire.Les trois hommes doivent être déférés devant un tribunal pour y être formellement poursuivis.Cette affaire empoisonne le chef de l'Etat depuis plusieurs mois.En juillet, la révélation par la presse du don de M. Karim au parti présidentiel a provoqué un scandale et contraint le DPP à rendre l'argent. L'ACB a toutefois depuis blanchi Peter Muthurika, estimant qu'il n'en avait pas personnellement bénéficié.Elu en 2014, M. Muthurika a été investi par son parti pour briguer un deuxième mandat à la tête du pays lors des élections générales du 21 mai prochain.str-pa/jlb