Au Tigré, des survivants horrifiés dénoncent un massacre commis par des soldats érythréens

AFRICA RADIO

3 mars 2021 à 5h54 par AFP

C'était bien avant midi, et dans la maison de Beyenesh Tekleyohannes l'agitation durait depuis déjà plusieurs heures: une trentaine d'invités chantaient, priaient et partageaient lentilles et purée de pois chiche à l'occasion d'une grande fête de la chrétienté orthodoxe.