Bénin: l'ex-chef d'Etat et principal opposant Boni Yayi quitte son parti

Par AFP

AFRICA RADIO

L'ancien président et principal opposant béninois Boni Yayi a annoncé dimanche quitter son parti politique, le FCBE, à quelques semaines des élections locales, accusant le chef de l'Etat Patrice Talon de préparer un "parti unique à sa solde".

Dans une note aux militants du Parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), M. Yayi dénonce la poursuite d'un "processus d'exclusion (...) par des réformes personnelles au rang desquelles figure la charte des partis politiques".Il fait référence aux nouvelles obligations que doivent remplir les partis politiques béninois, dans le cadre d'une réforme engagée par le chef de l'Etat. "Cette charte nous conduit inexorablement à un parti unique à la solde du Président de la République", affirme M. Yayi. Il accuse le président Talon de vouloir faire disparaître le FCBE, "avec la complicité de certains militants". M. Yayi ne se désengage pas pour autant de la vie politique. "Je me retire du parti FCBE tout en me réservant le droit et le devoir d'opiner sur la gestion des affaires de notre pays", précise-t-il.Une grave crise politique, qui oppose Boni Yayi et Patrice Talon, secoue le Bénin depuis les élections législatives contestées d'avril 2019, auxquelles les partis d'opposition n'avaient pas pu se présenter. Des élections municipales sont prévues le 17 mai, malgré l'épidémie de Covid-19 qui se propage en Afrique de l'Ouest. La majorité des pays de la région ont adopté des mesures de sécurité allant jusqu'au confinement total, mais le président Talon a affirmé la semaine dernière qu'il s'agissait de mesures de "pays riches" inapplicables dans le contexte économique et social au Bénin.