Bénin: la victoire électorale du président Yayi contestée en justice

26 mars 2011 à 12h55 par La rédaction

COTONOU (AFP)

Les principaux rivaux du président Boni Yayi à la récente présidentielle au Bénin ont saisi la justice pour contester sa victoire proclamée dès le premier tour, a déclaré samedi la cour constitutionnelle.

L'élection du 13 mars, qui avait été reportée à deux reprises en raison de problèmes d'organisation, a été officiellement remportée par le président sortant avec 53% des suffrages.La commission électorale puis la Cour constitutionnelle ont validé ce résultat mais l'opposition l'a contesté.

"Nous avons reçu au total huit recours dont 3 de citoyens et 5 de candidats en lice pour la présidentielle, parmi les 5 figurent entre autres Boni Yayi, Adrien Houngbédji et Abdoulaye Bio Tchané", a déclaré à l'AFP Sylvain Nouwatin, secrétaire général de la cour constitutionnelle.

Le délai pour saisir la cour expirait vendredi.

Le président Yayi fait partie des plaignants car il affirme avoir remporté l'élection avec un score plus élevé.

Adrien Houngbédji, arrivé second avec 36% des suffrages, revendique de son côté la victoire.Abdoulaye Bio Tchané est arrivé troisième avec 6% des voix.

Les deux opposants accusent le camp du pouvoir de tricherie avec notamment le recours à des bureaux de vote illégaux.

"Plus de 140.000 voix ont été par le truchement de ces pratiques frauduleuses portées au crédit du candidat Boni Yayi", a dit M. Houngbedji à l'AFP.

Le président élu doit prêter serment le 6 avril et le tribunal constitutionnel a dix jours pour prendre une décision.

Jeudi, la police avait dispersé à la grenade lacrymogène des jeunes partisans de l'opposition qui manifestaient à Cotonou contre la réélection de Boni Yayi.