Bénin: le Conseil constitutionnel valide la réélection du président Boni Yayi

21 mars 2011 à 6h33 par La rédaction

COTONOU (AFP)

Le Conseil constitutionnel béninois a validé tôt lundi la réélection le 13 mars du président Boni Yayi avec environ 53% des suffrages, annoncée vendredi par la commission électorale et contestée par son principal adversaire à la présidentielle, Adrien Houngbedji.

"Considérant que M. Boni Yayi ayant obtenu 1.579.550 voix a ainsi recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés requise pour être proclamé élu, M. Boni Yayi est élu président de la République", indique la décision du Conseil constitutionnel rendue publique à Cotonou.

Vendredi, la commission électorale avait annoncé la victoire du président sortant au premier tour avec 53% des voix, contre 36% à M. Houngbedji, qui a dénoncé des fraudes et revendiqué la victoire.

Quatorze candidats étaient en lice à la présidentielle du 13 mars qui avait été reportée deux fois en raison d'une préparation chaotique du scrutin.

Initialement prévu le 27 février, le premier tour avait été retardé d'une première semaine pour permettre la compilation du fichier électronique, utilisé pour la première fois dans ce pays d'Afrique de l'Ouest de 9,2 millions d'habitants.

Puis il avait été à nouveau reporté le 4 mars à la demande de la Commission électorale mais aussi de l'ONU et de l'Union africaine.

Malgré ces problèmes d'organisation qui ont persisté le jour du scrutin avec des retards dans l'ouverture de bureaux de vote, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait salué "le déroulement dans le calme et de façon ordonnée" du premier tour et l'Union africaine avait qualifié l'élection de "libre et transparente".