Bertrand DELANOE appelle au rassemblement pour 2012

Par La rédaction

Le 12 février 2011, Bertrand DELANOE, maire de la ville de Paris depuis 10 ans, a invité les socialistes à échanger autour de la question des « conditions de la victoire du parti socialiste en 2012 ».Pour introduire cette rencontre, Harlem Désir, nous a fait part de ses dernières interventions, notamment au forum social européen, où il a pu rencontrer l'ancien président Lula.C'est Elisabeth Guigou qui animait les débats et qui s'est félicitée de la parité de la tribune : deux hommes et deux femmes. Daniel COHEN, économiste et enseignant à l'Ecole Normale Supérieure, a pu nous présenter son analyse de la crise économique et des défis qu'elle pose au parti socialiste. C'est en tant qu'économiste qu'il s'intéresse aux pays en développement.De son côté Bruno LAFORESTIE, ancien jeune militant du PS, a pu exprimer son engagement et sa volonté d'un pacte générationnel qui permette aux seniors et à la jeunesse d'�?uvrer ensemble pour l'avenir.Enfin, Rokhaya DIALLO, fondatrice de l'association « Les Indivisibles » et co-auteur des 100 propositions pour une « République multiculturelle et post-raciale » était également présente. Elle a pu faire part de sa vision du multiculturalisme. Pour elle ce n'est pas un échec comme a pu le dire récemment le Président de la République, mais plutôt une réalité qui doit être valorisée. Une heure de débat a permis à ces intervenants d'échanger avec le public sur les conditions de la victoire du PS. En conclusion, Bertrand DELANOE a exprimé son souhait de remettre de la dignité dans la vie publique. En réponse aux 56 % de français qui ne font confiance ni à la droite, ni à la gauche, il revendique ce qu'il nomme « l'esprit de justice ». Pour le maire de Paris, « l'esprit de justice » doit amener à se confronter aux problématiques de l'emploi, de la santé, de l'éducation, du logement ou encore de la parité. Il exprime sa conviction : la restauration de l'égalité ne peut pas être seulement théorique. Pour ce faire, il est prêt à remettre en cause certaines réformes du gouvernement actuel.Après une heure de discours du maire de Paris, on constate qu'il n'a pas répondu à la question d'un élu de la ville concernant sa candidature à la présidentielle de 2012. Mais à propos des primaires, M. DELANOE est très clair sur son intention de les optimiser en échangeant non seulement avec les socialistes, mais aussi avec tous les français. Il s'oppose clairement à un Sarkozy qui a selon lui « semé la haine entre les français ».Après trois heures de débat et d'intervention, la conclusion est la suivante : « pour gagner en 2012 il faut se rassembler : d'abord les socialistes, ensuite la gauche et enfin la France. » A quinze mois des élections, il serait effectivement temps pour le parti de s'unir pour la victoire. Mais au-delà des intentions, n'est-il pas temps de proposer des alternatives concretes en phase avec ces idéaux humanistes. Quoi qu'il en soit, M. DELANOE a pu nous annoncer que le programme du parti sera disponible en avril 2011.