"Biens mal acquis": le président camerounais Biya "n'a pas à répondre" en France

25 novembre 2010 à 13h25 par La rédaction

YAOUNDE (AFP)

Le président camerounais Paul Biya, visé par une plainte d'une association de Camerounais de la diaspora sur son patrimoine en France, "n'a pas à répondre à ces accusations" dans ce pays, a affirmé jeudi le porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary.

"La réaction du gouvernement est très simple: nous affirmons que le président de la République du Cameroun n'est comptable que devant son peuple...Il n'a pas à répondre à ces accusations" en France, a déclaré à l'AFP M. Tchiroma, également ministre de la Communication.

Selon une source judiciaire française, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte, le 2 novembre, de l'Union pour une diaspora active (UDA) pour "recel de détournements de fonds publics" contre M. Biya, soupçonné de s'être constitué un important patrimoine en France financé par des détournements de fonds publics.