Botswana: la justice accorde aux femmes le droit d'hériter

Par La rédaction

AFRICA RADIO
GABORONE (Botswana) (AFP) - (AFP)

La Cour constitutionnelle du Botswana a rendu un arrêt très attendu vendredi, qui donne à toutes les femmes du pays le droit d'hériter en invalidant des lois tribales qui réservaient l'héritage aux hommes.

"Il me semble que le temps est désormais venu pour les juges de cette cour de jouer le rôle de sages-femmes de la justice pour présider à la naissance d'un nouveau monde qui cherche à émerger", a déclaré le juge Key Dingake en annonçant la décision de la Cour.

Les juges ont estimé contraire à la Constitution une loi traditionnelle, donnant au premier-né mâle d'une famille le droit d'hériter de la maison familiale.La Loi fondamentale du Botswana garantit en effet l'égalité des sexes.

La Cour était saisie du cas de trois soeurs âgées de plus de 65 ans, dont la maison familiale était revendiquée par un neveu, arguant de la loi tribale accordant l'héritage aux hommes.

"C'est un pas important pour les droits des femmes, non seulement au Botswana mais dans toute l'Afrique australe, où plusieurs pays sont confrontés à des lois discriminatoires semblables", a déclaré Priti Patel, vice-directrice d'une association de juristes d'Afrique australe (Southern Africa Litigation Center).