Bousculade dans un bar sud-africain lors du réveillon: dix morts

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP)

Une bousculade a fait dix morts lors du réveillon du Nouvel An dans un bar du nord de l'Afrique du Sud, a-t-on appris de source policière.

La police a été appelée vers 02H15 (00H15 GMT) dans un bar populaire du township d'Ipelegeng, une petite ville située à environ 200 km à l'ouest de Johannesburg, dans la province du North West.

"A leur arrivée, les policiers ont constaté qu'il y avait eu une bousculade et que dix personnes étaient mortes", a déclaré au téléphone à l'AFP la porte-parole de la police locale, Adele Myburgh.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident, survenu près de la piste de danse.Mais "il est trop tôt pour dire quelle est la raison principale", a-t-elle ajouté.

"Plusieurs facteurs vont être pris en compte par les enquêteurs", notamment la présence d'un grand nombre de personnes dans l'établissement, a-t-elle seulement suggéré.

Selon la radio publique SAFM, la bousculade est survenue quand les clients se sont précipités vers la sortie pour fuir une bagarre qui venait d'éclater dans le bar.

Les autorités régionales ont immédiatement appelé à établir les responsabilités."Il faut trouver les responsables de cet accident qui a privé des familles et la communauté de vies estimables", a déclaré l'élu régional en charge du logement, Desbo Mohono, cité par l'agence Sapa.

Si le propriétaire du bar n'a pas respecté les règlements de sécurité, "il faudra envisager de le poursuivre pour négligence", a-t-il ajouté en se disant "triste et désemparé face à ces morts".

La tension était perceptible samedi dans le township, selon Sapa, et Mme Myburgh a appelé "la communauté à rester calme et à ne pas chercher à se venger".

Une rencontre entre la police, les responsables politiques et les leaders de la communauté était prévue à 17H00 (15H00 GMT) samedi.

Cet accident a endeuillé une soirée de réveillon plutôt calme dans le reste du pays.La police s'était félicitée dans la matinée de ne pas avoir recensé d'incidents violents dans la ville du Cap et un seul meurtre à Johannesburg.

L'Afrique du Sud enregistre en moyenne 47 homicides par jour et l'alcool est impliqué dans la majorité des cas.Les soirées de réveillon, propices à l'ivresse, sont particulièrement meurtrières.