Brouille diplomatique entre Rabat et Madrid

Par Sonia 1

AFRICA RADIO

L'Espagne a haussé le ton ce matin, en qualifiant d'agression, du Maroc, l'arrivée massive de candidats à l'émigration sur les plages de l'enclave de Ceuta.

Depuis dimanche, ce sont environ 8 000 personnes qui ont débarqué à la nage. Pour l'universitaire marocain, président du Centre marocain des études stratégiques Mohammed Benhammou, cette situation est la conséquence de l'accueil à Madrid du chef du front Polisario qui revendique l'autonomie du Sahara Occidental. Selon lui, l'Espagne ne peut pas être un partenaire à géométrie variable.

Au contraire, François Gemenne, enseignant en sciences politiques, estime que le royaume chérifien instrumentalise la question migratoire.