Burkina: les inondations de juillet ont fait 16 morts et 100.000 sinistrés

7 septembre 2010 à 18h35 par La rédaction

OUAGADOUGOU (AFP)

Seize personnes sont mortes et plus de 100.000 ont été sinistrées à la suite des fortes inondations survenues en juillet au Burkina Faso, selon un bilan donné mardi par le Premier ministre Tertius Zongo.

"A la date du 31 juillet 2010, des catastrophes naturelles dues aux inondations ont encore été enregistrées dans les régions du Sahel (nord), du Centre-Nord, de l'Est, du Plateau Central et des Hauts-Bassins (ouest), occasionnant 16 pertes en vies humaines, 105.481 personnes sinistrées et d'importants dégâts matériels", a-t-il déclaré.

"Plus de 4,5 milliards de francs CFA" (près de 7 millions EUR) sont nécessaires pour le secours aux sinistrés et la reconstruction, a précisé le chef du gouvernement, appelant les habitants à s'abstenir de construire ou de vivre dans les zones à hauts risques.

M. Zongo s'exprimait lors d'une cérémonie commémorant l'appel à la solidarité lancé par le président Blaise Compaoré après des pluies diluviennes qui avaient touché le 1er septembre 2009 la capitale Ouagadougou et ses environs, faisant huit morts et plus de 150.000 sinistrés.

Les inondations du 1er septembre 2009 resteront "comme les pires jamais survenues au Burkina Faso", a-t-il souligné.

Les besoins pour la reconstruction "sont estimés à 120 milliards de FCFA environ" (plus de 180 millions EUR), a-t-il dit.Le Burkina avait dégagé 13 milliards et a pu bénéficier de plus de 5 milliards FCFA d'aide.

Les sinistrés ont été installés sur des sites à Yagma et Bassinko, dans la banlieue de Ouagadougou.