Burkina: manifestation contre le pouvoir et la "vie chère"

Par La rédaction

Ouagadougou (AFP)

Plusieurs milliers de personnes ont assisté samedi à Ouagadougou à un meeting contre la "vie chère" qui a viré à la manifestation contre le régime du président Blaise Compaoré, en plein débat sur sa succession, a constaté un correspondant de l'AFP.

Organisé par la Coalition contre la vie chère, réunissant des organisations syndicales et groupements de la société civile, le meeting s'est tenu dans le calme sur la grande place de la capitale.

Il avait pour mot d'ordre "non à la vie chère" mais a tourné à la manifestation contre la "corruption", l'"impunité" et le futur Sénat créé par le président Compaoré et qui sera bientôt installé.

Le pouvoir tente "un passage en force à travers les velléités de modification de l'article 37 de la Constitution ainsi que l'institution d'une seconde chambre du Parlement, qui coûtera cher au contribuable", a lancé Tolé Sagnon, le chef de la coalition. 

L'opposition, qui soutenait "sans réserve" ce meeting mais sans y assister, accuse le régime de vouloir faire réviser, par l'entremise du Sénat, l'article 37 limitant le nombre de mandats présidentiels, pour permettre au chef de l'Etat de briguer à nouveau sa succession en 2015.