Burkina: mort d'un enfant blessé accidentellement par un policier

30 avril 2011 à 13h02 par La rédaction

OUAGADOUGOU (AFP)

Un enfant de 11 ans blessé mercredi à la tête par une balle perdue tirée par des policiers mutinés à Ouagadougou, est mort, a annoncé samedi le ministre burkinabè de la Sécurité, Jérôme Bougouma.

L'enfant est mort vendredi au centre hospitalier de Ouagadougou où il avait été admis après avoir été grièvement blessé au cerveau lors de la première mutinerie de policiers, mercredi soir à la caserne de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) du quartier de Dassasgho, a déclaré M. Bougouma à la presse.

Les mutins avaient alors tiré en l'air dans l'enceinte de la caserne, mais aussi à l'extérieur.

Le ministre de la Santé, Adama Traoré, a de son côté affirmé que dans la seule ville de Ouagadougou, six personnes - dont l'enfant - avaient été tuées depuis le début des mutineries de soldats le 23 mars, suivies mercredi et jeudi de celles des policiers.

Aucun bilan n'a été fourni concernant les victimes dans d'autres villes également affectées par ces mutineries.